Je vous partage la recette de ma vitalité !

par Véronique Kohn

aux actualités biographiques   :

Je n’en reviens pas, je suis passée dans un tunnel l’an passé que j’ai appelé “la nuit noire de l’âme” pour basculer dans une période totalement inversée, je saute de joie, je saute partout, je virevolte, je compte bien vous donner les ingrédients qui contribuent à la recette de cette période genre gâteau aux carottes tonique. 

Voilà ce que je mets dans ma recette journalière pour la dopamine et les endorphines : 

  • me coucher tôt (22h), lever tôt (6h)
  • respiration Wim Hof (apnée) dès 6h
  • me cuisiner dès 7h des supers petits plats pour ma journée et ça rien que pour moi !
  • Gym (2h) en visio avec ma super prof Christelle puis douche chaude/froide
  • me délecter de mes petits plats à midi et le soir (c’est la fête à chaque fois)
  • sieste (20mn)
  • puis séances patients


Voilà une journée type. Mais surtout je ne sens aucun manque.

Je pourrais fonctionner en solo et ça serait parfait, et c’est à partir de cet espace où je ne manque de rien que j’explore beaucoup justement la relation amoureuse en ce moment. Mais c’est léger. 
La différence énorme,  c’est que je relationne à partir d’un point qui ne cherche pas à  se sécuriser ou à faire couple (comme la plupart des mortels) pour ne pas vieillir seule, ou d’ être convaincue que partager à deux c’est mieux !

Vous vous retirez la peur de perdre votre objet d’amour préféré, vous allez voir que ça change tout !
C’est l’ingrédient majeur de ma recette. La sensibilité à ce qui est présent en mode solo retire les enjeux mis sur la relation. 

Sans la peur de perdre, sans la peur de ne pas trouver la chaussure à votre pied, vous trouvez plus facilement des chaussures. Pourquoi? Parce que vous ferez moins de compromis avec la vie. J’ai du quitter par exemple  ce mois-ci un homme adorable qui ne supportait pas que je lui étais non exclusive. Pourtant il me proposait le rêve du couple, pas mal de mes patientes auraient fantasmé dessus.

Je note que l’an passé, vu que j’étais à l’article de la mort, j’aurais certainement aimé me caser sur son épaule fiable et attentionnée, mais là je suis en pleine forme et je suis sur l’axe d’explorer le monde et non de chercher de la sécurité à travers la relation.

Et j’assume de plus en plus cette vie de polyamoureuse que je re-choisis en ce moment, je me fais traiter de consommatrice, mais ça m’est égal. Autre ingrédient : ne pas faire dépendre son bonheur de sa réputation. Choisir ce qui vous donne de l’énergie ! Ni trop de relations, ni trop peu, voilà le juste équilibre de ma recette de ce mois-ci.

Je suis heureuse et … je me fais plaisir à me voir ainsi !

Je vous propose l’atelier de ce mois, que j’ai choisi pour vous transmettre mes expériences et compréhensions : “En finir avec l’impuissance en relation amoureuse, vous sentir aligné, centré et joyeux !”

VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

ABONNEZ-VOUS À MA LISTE

 

Suivez mes prochains évènements.

 

S'inscrire à la Newsletter

Messenger