Comment ne pas se laisser submerger par sa relation? Sur Marie-Claire.fr

par Véronique Kohn
En amour, on peut parfois se sentir submergé.e par l’autre et par un déséquilibre dans le couple. Savoir “garder le contrôle” sur sa relation peut alors s’avérer salvateur pour la psyché tout comme pour sa moitié. Ainsi, comment concilier préservation de soi et vie amoureuse ? Deux psychologues nous aiguillent.
 
 

Garder le contrôle. Un terme qu’on n’appose généralement pas positivement à la vie sentimentale. Car lorsqu’on pense “contrôle” dans le couple, on imagine aisément la “jalousie”, la “dépendance”, l'”emprise” ou même parfois les “violences”.

Mais parfois, garder le contrôle sur et dans son couple, c’est aussi garder la tête hors de l’eau et préserver sa santé mentale.

Parce que lorsqu’on se met avec quelqu’un, qu’on devient parent – et surtout mère – qu’on connait quelques turbulences dans son travail ou encore qu’un évènement difficile survient dans notre famille, il peut arriver qu’un des deux partenaires quitte temporairement le navire de la relation, laissant la responsabilité du couple, de la famille, de la santé, à la charge d’autrui. Un autre qui peut alors se sentir submergé.

“Tenter de garder le contrôle, c’est une protection saine ajustée à des situations bien identifiées. Mais à l’inverse, basculer dans l’hyper contrôle, c’est risquer d’entretenir un stress chronique”, prévient la psychologue Catherine Demangeot, et potentiellement tomber dans une relation toxique.

L’ÉQUILIBRE PRÉCAIRE DES RELATIONS DE COUPLE 

Sans surprise, les chiffres sur la charge mentale dans les couples hétéro n’ont guère évolué : selon une étude Ipsos pour la fondation Nestlé France de mars 2023, plus de 63% des femmes (et 36% des hommes) se sentent concernées par la charge mentale. Concrètement, elles sont 71% à s’occuper de la liste des courses, 68% à les faire et encore 60% à les ranger. Et outre l’aspect alimentaire, elles gèrent aussi en majorité la charge médicale, l’école, etc… Pas si étonnant donc que certaines d’entre elles puissent se sentir parfois submergées par une relation de couple ou familiale qui les fait perdre pied.

“Rester coincé dans l’incertitude et ‘l’impermanence’, avoir le sentiment de ne pas avoir le contrôle est très anxiogène“, nous explique la psycholoque Véronique Kohn.

“Chaque jour, je me dis que je ne m’appartiens plus, nous racontait en 2021, Delphine Leblanc, 43 ans, mère de quatre enfants. J’ai essayé de faire du yoga au début de l’année, j’y suis allée une fois…” Exténuée, la quadragénaire avait fini par s’octroyer une semaine de vacances en solo, pour remettre les compteurs à zéro. Un échappatoire que la mère de famille comptait réitérer au moins une fois par an.

Mais la fugue, aussi salvatrice puisse-t-elle être, n’est pas la seule solution pour tenter de ne pas se noyer dans une relation de couple déséquilibrée

GARDER LE CONTRÔLE DE VOTRE RELATION EN TROUVANT VOTRE ÉQUILIBRE

Le média américain lifestyle HelloGiggleslancé par l’actrice, musicienne et entrepreneuse Zooey Deschanel, consacre par exemple un article à l’équilibre dans le couple en listant cinq questions fondamentales, selon des experts, qui permettent de garder le contrôle sur la relation. 

  • Respectez-vous les différences de chacun ?
  • Vous écoutez-vous ?
  • Est-ce que vous pouvez chacun être vous-même ?
  • Respectez-vous les limites de chacun ?
  • Prenez-vous soin les uns des autres ?

L’idée avec ces différentes questions, c’est de pouvoir faire une pause dans un quotidien parfois très dense, pour se mettre à la place de l’autre, questionner nos aspirations et les siennes.

“Il s’agit avant tout que les deux parties aient le sentiment d’avoir des droits égaux et un pouvoir de décision égal dans une relation“, explique Karolina Bartnik, coach en rencontres. “Dans une relation inégale, le partenaire en situation de déresponsabilisation hésitera toujours beaucoup plus avant d’exprimer ses besoins ou ses sentiments”, poursuit-elle. 

Avant d’ajouter que “dans une relation égale, les deux parties seront beaucoup plus susceptibles de demander directement ce qu’elles veulent ou d’aborder des sujets importants mais délicats”.

L’ÉQUILIBRE DANS LE COUPLE : UNE ÉQUATION DIFFICILE ENTRE CONTRÔLE ET LÂCHER PRISE

“Il est essentiel de parler de vos sentiments et de vos préoccupations. La communication est le fondement de la compréhension, et l’expression de vos inquiétudes peut favoriser une connexion plus profonde avec votre partenaire”, ajoute de son côté le psychologue Mark Travers au média Forbes.

Mais une relation de couple ne peut pas être égalitaire 100% du temps : il y a des facteurs extérieurs (travail, parents, etc) qui peuvent monopoliser une partie de son temps et des émotions, obligeant l’autre partenaire à compenser un temps. “On doit accepter de traverser des zones d’incertitudes, de flottement, d’inconforts”, nous confirme Véronique Kohn.  

 
 

Téléphone mobile : 06 11 51 53 64

3 rue Armand Barbès 34170 Castelnau-le-Lez

VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

ABONNEZ-VOUS À MA LISTE

 

Suivez mes prochains évènements.