Est-ce que l’admiration permet un prolongement affectif? 

Ou au contraire admirer c’est s’oublier, c’est ne pas exister en plaçant l’autre sur un piedestal. Et trop aimer admirer n’est-ce pas  risquer d’être déçu?  Peut-on admirer l’autre pour ce qu’il est et non pas pour ce qu’on aimerait qu’il soit ?

Admirer c’est ad-mirare c’est tourner son regard vers quelqu’un  d’autre, si je fixe sur un autre, est-ce une manière de se dévaloriser? Trouver des qualités à l’autre c’est s’en priver soi-même. On n’admire pas quelqu’un que l’on sent inférieur à nous.

Au contraire, si l’autre nous inspire et que c’est réciproque, cela permet l’étonnement, la surprise. L’inverse d’un quotidien terne et maussade.

Dans l’admiration, on découvre toujours l’autre, on l’estime toujours et encore, comme si la personnalité de notre partenaire reste un mystère qui nous échappe.

70% des personnes qui se sentent aimées se sentent admirées. On sait que l’idéalisation permet de tomber amoureux, justement comment faire perdurer l’amour? En admirant par exemple?

Pour Descartes, l’admiration est la première des passions 

Admirer, c’est valider le comportement de l’autre tout en restant critique, l’admiration excessive se transforme en fascination et celui qui est fasciné, agrandit l’image de l’autre et en fait presque une idole, à l’instar de sa propre image. Etre fasciné, c’est en sorte perdre le discernement.

Le Waou! C’est l’idée de surprise et de plaisir qui nous contente, si cela devient une quête, on risque d’être déçu dans l’ordinaire.

Sauf si l’on considère que chaque être évolue et que notre partenaire ne peut être « admirable » tout le temps !

Selon notre personnalité, nous pourrons avoir soit le goût de l’admiration si nous aimons l’intensité, le feu vibrant de l’amour;

ou au contraire ne pas avoir besoin d’admirer si on vit le couple comme un havre de paix, de sécurité, ou si l’on croit que l’admiration n’est qu’un projecteur qui crée l’état amoureux qui n’est au fond qu’une illusion.

Le jeudi 10 décembre à la Gazette Café de 18h à 19h30, pas besoin de réserver, il y a toujours des places à la Gazette Café.

 


Informations pratiques

- Dates & Horaires -
Date(s) - 10/12/2020
18 h 00 - 19 h 30

- Tarif (par personne) -
€0,00

– Contact –
Pour tout renseignement complémentaire, merci de contacter Véronique Kohn au 06.11.51.53.64, ou à l’adresse verovic.kohn@gmail.com



Réservations

Il reste 0 place(s) disponible(s)

Les réservations en ligne ne sont pas disponibles pour cet évènement.